Hatha Yoga

Classé dans : Tradition, Yoga | 0
Une définition

g773017Le Hatha Yoga vise à unifier les énergies de l’Ha et du Tha par la fusion de souffle et l’esprit dans le centre du corps, au cœur. Hatha Yoga équilibre l’énergie rafraichissante de la lune (ha) avec l’énergie du soleil chaud (tha).

Cela se fait par la pratique des asanas et du pranayama, le mouvement et la respiration. Hatha Yoga aide à faire circuler l’énergie dans tout le corps, aidant ainsi le corps à fonctionner correctement en interne.

L’enseignement des asanas est pratiqué pour améliorer la santé physique et vider l’esprit afin de le préparer à la concentration (dharana) et parvenir au travers de la méditation (dhyana) à l’état de samadhi.

Kreischberg panorama - 2

En Occident, la grande majorité des séances de yoga s’articule autour d’un certain nombre de postures organisées selon les niveaux des participants et l’objectif de la séance (Bhavana).

La respiration peut être rythmée au sein des postures ou concentrée pendant un temps privilégié. La séance se termine généralement par un moment de relaxation. Ces trois constituants peuvent être disposés de manière très différente selon les écoles, le moment de la journée, l’âge et l’attente des participants. Moins fréquemment, des extraits des Yoga Sutra peuvent être chantés, ainsi que des Yoga Sutra ; cette étape est plus fréquente dans son contexte, en Inde.

Toute posture (asana) que le corps peut adopter sera du yoga tant que l’intensité respectera le contentement qui ressortira de cette pratique. La non-violence envers son propre corps, l’humilité, sont des principes qui évitent de confondre yoga et acrobatie. Les postures peuvent être statiques. Quand elles sont dynamiques, elles peuvent se pratiquer selon un enchaînement précis, souvent selon un ordre respiratoire particulier.

Il faut une certaine expérience pour prendre une posture dans une détente « structurée », avec une respiration régulière ainsi qu’un bon alignement vertébral coordonné avec les alignements des autres segments corporels.

Les postures ont un impact :

  • En termes d’étirement, ce qui favorise un drainage musculaire et soulage les douleurs issues des tensions,
  • en termes de massage des organes internes, par compression et décompression successives,
  • en termes de concentration et d’une certaine connaissance de soi, pour pouvoir contracter les muscles nécessaires à l’architecture de la posture ou au contraire détendre ceux qui s’y opposent.

SONY DSC

 

La respiration

g773017Les quatre phases de base de la respiration sont explorées : l’inspiration, la rétention poumons pleins, l’expiration et la rétention poumons vides.

Dans les niveaux avancés de pratiques, d’autres phases sont explorées. Différents exercices mettent l’accent sur :

  • une ou plusieurs de ces quatre phases,
  • la vitesse et le rythme d’exécution lent, soit rapide,
  • une narine seule ou deux narines alternées ou deux narines ensemble,
  • une production ou une absence de son,
  • une durée compatible avec les capacités du pratiquant.

Ces techniques de pranayama permettraient le développement de la concentration en diminuant la dispersion mentale, et lorsqu’une base de recueillement suffisante a été établie, le corps et l’esprit pourraient acquérir une vigueur et une vitalité nouvelle en puisant à même l’énergie du prana.

Elle favoriseraient aussi l’aptitude à supporter les stress par la prise de conscience du rythme irrégulier de la respiration, pour la ramener vers un rythme plus lent.

La relaxation

g773017On pourrait dire de la relaxation que c’est un Samadhi mineur ou un entraînement à la méditation. Cette phase, qui conclut généralement la séance, s’accomplit en position assise ou allongée, et vise l’éclosion d’un sentiment de paix. Elle s’accompagne d’une respiration lente et profonde, de suggestions, ou de sons très doux.
La relaxation prépare à la méditation.

Jenny
Suivre Jenny:

Professeur de Yoga

Jenny
Articles récents de

Laissez un commentaire